Éditorial

C'est la rentrée ! Bronzée et reposée, notre équipe fonce bille en tête pour une nouvelle saison de beaux et bons livres, comme nous les aimons, contre vents et marées.

Et c'est avec un petit événement que nous débutons le mois de septembre, puisque voici venir Conte de la plaine et des bois, le très attendu deuxième roman de Jean-Claude Marguerite. L'auteur avait fait sensation en 2010 avec un best-seller de poids, l'énorme "Vaisseau ardent". Il revient dans un format bien plus bref, pour un périple à la frontière du merveilleux. Le décor de ce roman relève du "nature writing", une errance superbe où les protagonistes dorment dans une maison hantée, suivent des biches, se partagent une dernière noisette... mais le propos appartient pour sa part au fantastique onirique. Un texte court, servi par une langue splendide, charnue, poétique, lyrique : aussi superbe que prenant.

Dans le même petit format, l'autre événement c'est un nouveau roman inédit de Dominique Douay, Brume de cendres. Son précédent, La Fenêtre de Diane, fut fort remarqué, et l'auteur revient dans le même univers pour une nouvelle dose de vertige et un splendide jeu sur la SF. La voix de Douay est plus forte que jamais, sa seconde carrière actuelle nous semble l'imposer littérairement comme auteur majeur de la science-fiction en France.

Chez Hélios, la collection de poche, une réédition et une redécouverte. La réédition, c'est celle de Porcelaine, le très beau et fort roman de fantasy asiatique d'Estelle Faye, qui obtint un prix Elbakin.net. Une course-poursuite virevoltante à travers les siècles : pendant presque quinze siècles, rivalités et amour s’entrecroisent, tissant une histoire de passion, de tendresse et de sacrifice, sur fond de magie et de théâtre.

La redécouverte, c'est Consciences virtuelles, le dernier roman d'Ayerdhal qui demeurait indisponible. Prévue avec l'auteur avant sa disparition, cette nouvelle édition de ce thriller SF devenu introuvable a été un peu révisée. Comme toujours avec l'auteur, le propos est politique, engagé, exprimé dans cette langue claire et faussement simple qui lui a permis de passer au statut d'auteur très grand public, best-seller sur une partie de ses titres. Une puissance narrative tout entière présente dans ce court roman.

En parlant de best-seller, nous venons de rééditer (pour la huitième fois !) Gagner la guerre de Jean-Philippe Jaworski, toujours en format souple mais cette fois avec dos et rabats vermillons, pour changer. Nous rajeunissons aussi les trois titres principaux de la Bibliothèque rouge, en les proposant sous de nouvelles jaquettes couleur par notre premier graphiste, Daylon : Sherlock Holmes, une vie, Arsène Lupin, une vie et Hercule Poirot, une vie, à prix baissé à 19 euros. Dernière chance de lire ces trois ouvrages de référence, bientôt épuisés. Et sur le front du livre numérique, nous allons publier ce mois-ci les quatre premiers volumes de la série Comédie inhumaine de Michel Pagel, que vous avions rééditée en tirage de luxe. Ces romans fantastiques magistraux n'avaient jamais été proposés en numérique. Les quatre suivants sortiront le mois prochain : nous mettons le turbo sur le numérique !

Agenda

  • Signature de Jean-Claude Marguerite (Bordeaux)
     – 
    Signature de Jean-Claude Marguerite à la librairie La Zone du Dehors, à partir de 18h.

Newsletter

Les Moutons électriques vous proposent par ailleurs une lettre d’informations afin de pouvoir être tenu au courant de la vie de la maison d’édition.