Éditorial

Cette fois, l'été est bien là, avec ses promesses de longues plages de lecture... Et ça tombe bien, tenez : de la lecture, on en a plein pour vous !

couverture
couverture
couverture
couverture

Par exemple, savez-vous que nous venons de faire paraître le premier roman d'Alex Nikolavitch, le scénariste et traducteur de BD ? Eschatôn relève à la fois du space opera et de l'imaginaire lovecraftien. Aventures et métaphysique s'y mêlent, avec en toile de fond une très belle réflexion sur le fanatisme religieux et la manière dont il modèle gens et sociétés. Cathédrales volantes, moines-soldats et monstres d'outre-espace : c'est le souffle de la grande aventure !

Aussi paru en juin, Les Cœurs enchaînés de Nicolas Le Breton est quant à lui du pur steampunk. Cette suite et fin du diptyque "Pax Germanica", commencé avec Les Âmes envolées (paru en 2014), suit l’épopée d’un dirigeable dont l’équipage mêle figures historiques et personnages de fiction. Entre roman de piraterie et uchronie, ce cycle se situe dans un monde où l’automobile n’a jamais été inventée et où les Zeppelins de l’Alliance Objective font régner la terreur : frénétique et époustouflant !

Pas lourds dans les bagages ni encombrants sur la plage : nous venons de rééditer en format de poche (sous le label Hélios) plusieurs chefs-d'œuvre méconnus de la SFF anglo-saxonne. Notamment un roman qui obtint le prix Nebula en 1968, excusez du peu : Rite de passage d'Alexin Panshin. Le capitaine Ruaud vient d'en dire "un petit mot de l'éditeur" sur notre blog.

Cette parenthèse estivale est aussi pour nous l'occasion de trier nos fins de stocks. Nous avons considérablement baissé les prix de vente des anciens "Bibliothèque rouge" ; et avons décidé de vous proposer également un "panier" exclusif de six livres à prix cassé + quelques cadeaux, pour le plaisir de la découverte...