Bannière

115° vers l’épouvante

Timothée Rey

Couverture par Melchior Ascaride

Que s’est-il produit dans un lointain passé sur l’île de Skellig, au large de l’Irlande ?

La manifestation d’une créature épouvantable, événement dont on trouve des traces sur une bonne partie du globe terrestre, selon une étrange diagonale de 115° qui, traversant l’Europe et l’Afrique, va se perdre quelque part dans l’Océan Indien. La chose terrifiante avait jadis été mises en échec. Or, en ce mois de mai 1925, elle s’est réveillée… et compte bien revendiquer le monde comme terrain de jeu !

Les seuls à savoir, les seuls qui, peut-être, parviendront à la contrer, sont au nombre de cinq : le Père Brown, un prêtre catholique britannique dont le hobby est la résolution de meurtres et mystères ; un jeune orphelin cornouaillais, Billy Babbridge ; ainsi que trois aventuriers américains, Hareton Ironcastle, sa fille Muriel et son neveu Sidney Guthrie. Ils se lanceront sur les traces des sectateurs de la chose et, au terme d’un périple qui les mènera au fond d’une faille océanique, à l’autre bout de la Terre, tenteront d’empêcher le monde de basculer dans l’horreur.

Timothée Rey, qui avait déjà orchestré la rencontre improbable de Harry Dickson et d’André Breton dans "L’Ectoplasme disloqué", réunit ici des personnages fameux de la littérature populaire, sous le triple patronage de G. K. Chesterton, J.-H. Rosny aîné et H. P. Lovecraft.