Les Nombreuses vies de James Bond

Laurent Queyssi

Couverture par Daylon

James Bond est, sans conteste, l’espion le plus célèbre de la planète. Créé par Ian Fleming au début des années 1950, l’agent 007, armé de son Walter PPK, sillonne le globe pour déjouer les plans de ses machiavéliques adversaires et sauver le monde. Lorsqu’il ne descend pas dans des hôtels de luxe pour y séduire des créatures de rêves, Bond habite dans un appartement de Chelsea, fume soixante cigarettes par jour et raffole des œufs à la coque de May, sa gouvernante.

Plus qu’un simple agent secret autorisé à tuer, Bond est devenu un mythe, un des héros les plus populaires du XXe siècle. Pourtant, l’homme qui se cache derrière le personnage possède plus de facettes que le 007 popularisé par le cinéma.

Bond avait, comme Kennedy, le culte de l’endurance, du courage et de la chance sous la pression des circonstances. C’est certainement la raison pour laquelle Bond fut l’aventurier favori du Président.

Ian Fleming

Un beau livre de référence, abondamment illustré  : biographie détaillée du personnage comme s’il avait existé, survol historique de la guerre froide, études sur l’évolution et la méthode du fameux agent secret britannique, sur les particularités de son univers et sur ses nombreux rivaux (les autres espions — dont les mémoires de John Steed et une journée ordinaire dans la vie de Modesty Blaise), ainsi que des hommages par Johan Heliot, Léo Henry, Philippe Lombard, Brad Mengel, Pierre Rodiac et Éric Saussine.