Le Casino perdu, suivi de Orages en terre de France

Michel Pagel

Couverture par Arnaud Cremet

Longtemps, les quatre planètes furent séparées par le temps : un phénomène nommé achronie leur avait conféré un écoulement chronologique différent, empêchant les colons de l’une de se rendre sur une autre. Pourtant, de mystérieuses portes se sont maintenant ouvertes, qui permettent de relier aléatoirement chaque monde sans être victime des décalages temporels. Depuis, des affrontements ethniques et religieux ne cessent de diviser les quatre planètes... Jusqu’à l’Accord. Le début de la lutte pour la suprématie. Les quatre mondes sont entrés en guerre, et quatre champions sont engagés dans une course contre la mort. Le dernier survivant apportera aux siens la victoire totale. Le jeu consiste à trouver les autres et à les abattre. Mais pas facile de « loger » ses adversaires lorsque les portes interplanétaires ne permettent pas de choisir sa destination et font perdre ou gagner des dizaines d’années au passage. Et si d’autres joueurs, dans un casino perdu, se mêlaient à la partie ?

Michel Pagel, que l’on connaît sans doute mieux comme écrivain de fantastique (avec sa vaste fresque La Comédie inhumaine), est également un excellent auteur de science-fiction et il le prouve de manière magistrale avec cette réédition réécrite et augmentée : Le Casino perdu, un captivant suspense interplanétaire, et Orages en terre de France, fascinante uchronie sur une France où la Guerre de Cent ans ne s’est jamais terminée.

À l’occasion du dixième anniversaire des Moutons électriques, un écrin de choix pour deux œuvres majeures de Michel Pagel, l’un des auteurs les plus doués de sa génération. Postface d’André-François Ruaud.

Tirage
relié relié, toilé, cousu, sous jaquette couleur