Comme des fantômes. Histoires sauvées du feu

Fabrice Colin

Couverture par Arnaud Cremet

Que se passe-t-il quand un auteur abandonne ses personnages ? Quand l’Alice de Lewis Carroll oublie de fêter ses 130 ans ? Quand Peter Pan entend vous faire payer ses orientations sexuelles ? Que se passe-t-il lorsqu’un lecteur est pris au piège d’un cadavre d’histoire, qu’un détective devient fabriquant de spectres ou que le mort d’un poète fait surgir une forêt ? Expert en fantômes et en fées, docteur ès faux-semblants et machinations troubles, Fabrice Colin possédait sur ces questions — et sur d’autres — des avis très personnels. C’était avant 2005 : avant qu’un incendie par lui-même déclenché ne mette un terme brutal à ce qu’il appelait lui-même « ma petite carrière d’ombres ».

Ce recueil de nouvelles se veut hommage autant qu’étude ; s’y dévoile par à-coups une personnalité tourmentée et complexe dont les textes ici présentés ne sauraient suffire à épuiser pleinement le mystère.Suicide ou disparition ? Mythomanie chronique ou soif d’histoires compulsive ? La réponse, si elle existe, se trouve à l’intérieur.

Né en 1972, Fabrice Colin est un grand raconteur d’histoires : une autre manière de dire qu’il est un grand mythomane. Auteur de romans tels que Or Not To Be, Kathleen, Sunk ou La Malédiction d’Old Haven, il a publié des nouvelles de fantasy (dont le Grand Prix de l’Imaginaire 2000, présent dans ce recueil) dans de nombreuses revues et anthologies, et leur réunion est l’occasion pour lui de tourner une page de son œuvre, en forme d’incendie fictif. À ces 14 nouvelles de merveilleux féerique et mythologique s’ajoutent des articles sur Venise, Tolkien, Grahame et Rackham, un entretien avec Richard Comballot, un fil conducteur ainsi que des photos et des documents inédits sur et de l’auteur.

Préface de Claro, postface de David Calvo, témoignages de Catherine Dufour, Johan Heliot et Xavier Mauméjean.

Récompense
prix littéraire Grand Prix de l’Imaginaire 2000 (Naufrage mode d’emploi)