Bannière

Corps-machines et rêves d’anges

Alain Bergeron

Couverture par Michel Koch

L’Oiseau-rat vole dans le silence avec appétit, tandis que les Endormis captent la sagesse des hommes. Sur Vénus, le regard des crabes cherche à percer les nuages couleur soufre. Ailleurs, les âmes de fidèles défunts reçoivent dans le parloir de leur Mémosaulée  ; des savants byzantins se questionnent sur le cours de l’histoire  ; un fouilleur de lumière explore le secret des congrégats. On trouve aussi des anges cannibales et des elfes agonisants, des cyborgs fous et des vers télépathes, des systémoins et des psystèmes, et bien d’autres bêtes, créatures et machines qui hantent la Cité-basse ou le Parc d’Azraël ou encore ce petit jardin d’eaux qui est au milieu de l’univers.

Ainsi sont les mondes imaginés par Alain Bergeron, l’un des auteurs phare de la science-fiction canadienne de langue française  ; des mondes parallèles ou surréalistes, futurs ou conditionnels, emplis de sciences nouvelles et de rêveries technologiques. Dix-sept nouvelles hors-normes, contées d’une voix lucide et poétique.

Alain Bergeron, auteur québécois né en 1950, écrit de la science-fiction depuis plus de vingt ans. Son premier roman publié, Un été de Jessica (1978), lui a valu le prix Boréal, tout comme son dernier, Phaos (2003). Plusieurs de ses nouvelles ont également été récompensées (prix Aurora, Septième continent, Boréal et Solaris) et son premier recueil a reçu les prix Boréal et Aurora. Alain Bergeron est aussi connu comme essayiste et a signé une percutante étude de la série culte X-Files. Sociologue de formation, il travaille au gouvernement du Québec comme conseiller en politique scientifique. Ce recueil réunit pour la première fois l’intégrale de ses nouvelles.

Préface d’Élisabeth Vonarburg.