Bannière

Minuscules flocons de neige depuis dix minutes

David Calvo

Couverture par Daylon

La fiction ne guérit plus du réel, elle agonise et le réel la soigne. Le compte à rebours de la modernité a déjà commencé, nous vivons tous dans un remake de Tron.

Los Angeles, aujourd’hui. Pris dans les filets d’une secte nihiliste, un jeune journaliste exhumera malgré lui les derniers secrets d’une ville inhumaine où s’achève la réalité, où commencent les terreurs d’un imaginaire devenu concret. Qu’est venu faire Osamu Tezuka en Californie, au début des années 1950 ? Qui sont les mystérieux dramaturges qui prétendent réveiller Godzilla ? Que dissimulait Walt Disney dans les souterrains de son studio de Burbank ? Los Angeles a-t-elle réellement été colonisée pendant la guerre par un envahisseur invisible ? Ces particules blanches qui noient le ciel sont-elles le fruit d’une nanotechnologie venue du Japon ou les pixels d’une neige signalant la fin du monde ? À quoi serviraient des réponses ?

David Calvo est né à Los Angeles en 1974. Devenu développeur de jeux vidéo, il a tiré de cette expérience une fiction sur la bisexualité et la poésie du digital. Un grand roman effectuant la psychogéographie de Los Angeles, dans un esprit post-moderne proche de Roberto Bolaño, mais aussi de David Lynch et de William Gibson.

Postface de Nicolas Nova.

À l’occasion du dixième anniversaire des Moutons électriques, une réédition / redécouverte nécessaire.

Postface de Nicolas Nova.