Bannière

Les sœurs Carmines (Belle de gris)

Ariel Holzl

Couverture par Melchior Ascaride

Trois semaines séparent Tristabelle Carmine du Grand Bal de la Reine. Trois semaines pour trouver la robe de ses rêves, un masque, une nouvelle paire d’escarpins… et aussi un moyen d’entrer au Palais. Car Tristabelle n’a pas été invitée. Mais ça, c’est un détail. Tout comme les voix dans sa tête ou cette minuscule série de meurtres qui semble lui coller aux talons.

En tout cas, elle ne compte pas rater la fête. Quitte à écumer les bas-fonds surnaturels de Grisaille, frayer avec des criminels, travailler dans une morgue ou rejoindre un culte. S’il le faut, elle ira même jusqu’à tuer demander de l’aide à sa petite sœur. Car Tristabelle Carmine est une jeune femme débrouillarde, saine et équilibrée. Ne laissez pas ses rivales ou ses admirateurs éconduits vous convaincre du contraire. Ils sont juste jaloux. Surtout les morts.

 » Il faut souffrir pour être belle. Ou faire souffrir les autres, c’est encore mieux. « 

Ariel Holzl apprécie les villes grises et les idées noires. Les Sœurs Carmines est né d’une volonté de croiser les genres et de créer des rencontres inattendues entre ses sources d’inspiration comme Terry Pratchett, Edgar Allan Poe ou Jane Austen. Il nous livre ainsi une fantasy urbaine mordante et décalée.