Théâtre

Gustave Flaubert

Couverture par Sébastien Hayez

Flaubert et le merveilleux, ce fut une longue histoire, qui passa bien entendu par Salammbô et La Tentation de saint Antoine, mais aussi par une longue et étonnante pièce de théâtre — d’un genre que l’on nommait alors une « féerie » : Le Château des cœurs. Flaubert n’eut jamais de chance dans ses entreprises théâtrales : Le candidat, vaudeville, fit un four en 1874 ; la comédie Le Sexe faible, rédigée d’après un brouillon de son défunt ami Louis Bouilhet, demeura inédite jusqu’en 1927 ; et Le Château des cœurs, achevé en 1863, ne pouvait pas être produit avec les moyens de l’époque.

Pour autant, il est absurde de négliger totalement ces trois œuvres, et en particulier la féerie de Flaubert, qui demeure dans le domaine des lettres françaises une formidable et passionnante exception, une ample pièce emplie de fantaisie et de merveilleux.

Gustave Flaubert (1821-1880) demeure un véritable monument de la littérature française, et il convient de ne pas négliger au sein de son œuvre les incursions dans le symbolique, le fantastique et le mythologique. Ses trois pièces étant indisponibles de longue date, nous avons décidé de les rééditer sous la forme d’un tirage de luxe, avec préface et notes.

Tirage
relié relié sous couverture rigide toilée grise avec fer or sur le dos et jaquette originale de Sébastien Hayez
numéroté à 99 exemplaires

Diaporama

  • Théâtre
  • Théâtre
  • Théâtre
  • Théâtre
  • Théâtre
  • Théâtre
  • Théâtre
  • Théâtre