Bannière

Le monde du vingt-cinquième siècle

Charles Kymrell

Dirigé par Fabrice Mundzik

Couverture par Albert Robida

Publié en feuilleton en 1898, Le Monde du vingt-cinquième siècle, de Charles Kymrell, vous est proposé pour la première fois en volume.

Les idées foisonnent, dans ce récit exceptionnel : politique, morale, culture, science, armement et économie sont autant de thématiques brillamment abordées par l’auteur.

En l’an 2400, l’Europe est unifiée, de la France aux frontières de l’empire de Chine — les États-Collectifs sont dirigés par les quarante membres du Conseil Suprême ; la Grande-Bretagne est rattachée au continent par un pont gigantesque ; la police utilise des « Taser », l’armée des missiles téléguidés ; un vaste réseau de vidéo-caméras surveille les territoires ; les Européens voyagent en « train-éclair », « ballon fusiforme » ou bateau sous-marin, propulsés grâce à de puissants accumulateurs électriques ; il existe une langue internationale : le « parler universel » ; la photographie en relief, et en couleurs, est devenue courante ; les travailleurs utilisent des exosquelettes ; de gigantesques usines d’agroalimentaire nourrissent l’ensemble des habitants et l’invisibilité est désormais une réalité !

Influencé par Albert Robida, auquel il emprunte le « Téléphonoscope », Le Monde du vingt-cinquième siècle est un roman visionnaire qui obtient enfin, 120 ans après sa parution, une véritable reconnaissance, ainsi qu’une place méritée auprès des meilleures anticipations de la fin du XIXe siècle.