Paris en 5839 (Songe) ou la Science-fiction condamnée par un tribunal en 1822. Deuxième édition revue, corrigée et augmentée de plusieurs documents. Suivie de « Athènes en 1840 »

Félix Bodin

Et si vous vous installiez, un certain jour, délibérément devant votre ordinateur et que vous ouvriez la section « Presse et revues » de Gallica, dans le but déterminé de faire une trouvaille, une seule ?

Et si vous choisissiez, au hasard, n’importe quelle date et consultiez le journal du jour ? Le chercheur ordinaire ne perd pas son temps avec de telles billevesées. Il est naturellement impossible, suppose-t-on, de trouver quelque chose d’intéressant, voire d’extraordinaire, par une telle méthode, et on risque surtout de perdre patience. Pourtant, mon rythme cardiaque fut pris d’un emballement incontrôlé en découvrant une histoire de procès complètement invraisemblable : un journal avait été poursuivi en 1822 pour avoir publié une chronique d’anticipation, une rêverie futuriste, en d’autres termes modernes, une nouvelle de science-fiction. Et cette nouvelle de science-fiction racontait la visite d’archéologues du futur aux ruines de Paris !

Édition établie et préfacée par Jean-Luc Buard