Bannière

Un voyage extraordinaire

Charles Edward Sitwell

Traduit par François Fierobe

Fascicule Psychagog No. 2

Oui, c'est effarant ! Oui, c'est extraordinaire ! Oui, c'est incroyable ! L'individu qui, immobile, plongeait dans mes yeux son épouvantable regard de braise n'avait ni cheveux, ni peau, ni même simplement d'os. Son cerveau, posé à même la base de son crâne, apparaissait en pleine lumière, telle une de ces pièces de cire que l'on regarde avec dégoût dans les galeries d'anatomie comparée des muséums d'histoire naturelle. […] ses deux hémisphères, mous et blanchâtres, produisaient les luisances humides et les reflets nacrés des entrailles du gibier fraîchement ouvert. Ce fut alors que l'inconnu prit la parole : Ce n'est pas ce que vous croyez, dit-il.