Bannière

Franklin Booth

Booth, Franklin

[...] Ses imitateurs pourront s’en donner à cœur joie en croyant trouver dans l’emploi massif des hachures une facilité, qui n’existe que pour les moins talentueux. Il aura cependant des successeurs habiles, comme Virgil Finlay, Roy Krenkel, son meilleur héritier, Berni Wrightson ou Frank Cho.
Son univers est extrêmement cohérent, suggestif, il raconte une histoire en un seul dessin, plus proche de la peinture narrative que de l’illustration. Il serait facile de construire une histoire autour de chaque dessin, s’il n’y en avait eu une à l’origine. Il est étonnant dans les costumes, surtout anciens, donnant à ses femmes la grâce incontournable des illustrations 1900, mais aussi une vie surprenante aux gens plus simples, aux portraits. Il est enfin un maître du végétal, à mi-chemin entre réalisme et stylisation.
Il faut regarder de près ses hachures, qu'il glisse dans toutes les directions, mais chaque fois avec une signification ou un effet différents. Chaque hachure va dans un sens mais a aussi un sens. Aucune n’est gratuite ou simplement décorative. On l’appellera dans son pays « le peintre avec un crayon ». (Yves Frémion, in Fiction tome 10)

Il n’y a aucun produit à lister pour cet auteur.