Bannière

Le Nombril du monde (Agence Arckham)

Roland C. Wagner

Couverture par Melchior Ascaride

Un menhir venu des temps immémoriaux, aux pouvoirs secrets, va bientôt déchaîner toute sa force.

Pour se dresser devant les forces du Mal, un seul homme, l'Œil, musicien qui a roulé sa bosse dans le milieu du rock et de ses « stars ». Le menhir est le Nombril du monde. Tous les quatre-vingt-quinze ans, la pierre dressée se recharge en potentiel mystique pour libérer Satan de sa prison. Une course contre la montre pour sauver le monde est déjà lancée…

Druides, satanistes, apparitions, magie noire, cérémonies clandestines et rites occultistes... C'est à une affaire bien obscure qu'est confrontée Yasmine, l'une des enquêtrices de l'étrange de l'Agence Arckham.

Dans un roman peu connu datant de 1997, Roland C. Wagner (1960-2012), un  écrivain généreux qui occupe une place majeure au sein du paysage de l'imaginaire, s'amusa à réinventer en fantasy urbaine le principe des "détectives de l'étrange", avec la même verve que dans ses fameux "Futurs Mystères de Paris".