Psychogéographie !

Poétique de l'exploration urbaine

« la bibliothèque des miroirs », volume 10

Merlin Coverley
trad. André-François Ruaud

Depuis le flâneur des villes jusqu’à l’explorateur de salon, de la dérive au détournement, la psychogéographie nous procure de nouvelles manières d’appréhender notre environnement, des méthodes pour transformer les rues familières de notre expérience quotidienne en quelque chose de nouveau et d’inattendu. Depuis Guy Debord et les situationnistes jusqu’à Jacques Réda, Iain Sinclair ou Will Self, en passant par Stevenson, Baudelaire, Léon-Paul Fargue ou Jacques Yonnet, nombreux sont les adeptes de la psychogéographie qui ont couché par écrit leurs errances et leurs explorations urbaines. Londres et Paris sont les territoires privilégiés de la psychogéographie, mais celle-ci peut se pratiquer tout aussi bien à New York ou à San Francisco, à Lisbonne ou à Bruxelles.

Cet ouvrage conduit le lecteur à travers l’histoire et les processus de la psychogéographie, en offrant à la fois une explication et une définition des termes concernés, et une analyse des figures et œuvres clefs de ce mouvement.

Nous allons parler des origines et du soubassement théorique du terme mais, à notre avis, bien plus intéressant qu’un débat trop souvent stérile, nous semble être l’examen de la tradition littéraire que les idées psychogéographiques ont depuis engendrées, et à laquelle elles peuvent clairement être rattachées. Au-delà de tout ceci, nous avons élargi l’horizon de ce volume afin d’inclure quelques autres idées, distinctes mais proches de la psychogéographie. Il sera donc question ici non seulement de la déambulation urbaine, mais aussi des figures du voyageur mental, du flâneur et du vagabond.

Merlin Coverley

Avec la collaboration d’Olivier Bailly, Julien Bétan, David Calvo, Raphaël Colson, Guy Darol, Damien Dion, Sara Doke, Patrick Marcel, André-François Ruaud. Et des photos d’Isabelle Ballester, Daylon, Patrick Imbert, Jean Ruaud.

Diaporama

  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie

Ouvrages associés

couverture
Londres, une physionomie
couverture
Paris, une physionomie
couverture
Géographie de Sherlock Holmes
couverture
San Francisco, ville de l’imaginaire
1. Introduction
Article par Merlin Coverley
2. Daniel Defoe et la réinvention de Londres
Article par Merlin Coverley
3. William Blake et la tradition visionnaire
Article par Merlin Coverley
4. Thomas de Quincey et les origines du vagabond urbain
Article par Merlin Coverley
5. Robert Louis Stevenson et le gothique urbain
Article par Merlin Coverley
6. Arthur Machen et l’art de la déambulation
Article par Merlin Coverley
7. Alfred Watkins et la théorie des *ley lines*
Article par Merlin Coverley
8. Poe, Baudelaire et l’homme des foules
Article par Merlin Coverley
9. Walter Benjamin et le livre des passages
Article par Merlin Coverley
10. Robinson et le voyageur mental
Article par Merlin Coverley
11. Psychogéographie et surréalisme
Article par Merlin Coverley
12. Paris populaire et témoins des marges
Article par André-François Ruaud
13. Les derniers mystères de Paris
Article par Olivier Bailly
14. Du *Paris insolite* au *Vin des rues*, rencontre avec Jean-Paul Clébert
Entretien par Olivier Bailly
15. Les mouvements pré-situationnistes
Article par Merlin Coverley
16. L’Internationale situationniste (1957-1972)
Article par Merlin Coverley
17. Marcher en ville avec Michel de Certeau
Article par Merlin Coverley
18. La nécessité de l’expérience sensible
Article par Damien Dion
19. Saisir l’essence de l’espace urbain
Article par Damien Dion
20. J. G. Ballard et la mort de l’affect
Article par Merlin Coverley
21. Sous les pavés, la science-fiction
Article par André-François Ruaud
22. Iain Sinclair et la réinvention de la psychogéographie
Article par Merlin Coverley
23. Peter Ackroyd et le nouvel esprit antiquaire
Article par Merlin Coverley
24. Patrick Keiller et le retour de Robinson
Article par Merlin Coverley
25. Psychogéographie française contemporaine
Article par André-François Ruaud
26. Robinsons 2.0
Article par Julien Bétan
27. Paris dans la tête et à pied (Ouverture)
Article par Guy Darol
28. Shaun Tan, la ville comme exil et la banlieue comme fiction (Ouverture)
Article par Raphaël Colson
29. Londrangar (Ouverture)
Article par David Calvo
Iconographie
Couverture par Sébastien Hayez
Photographie par Daylon
Photographie par Isabelle Ballester
Photographie par Patrick Imbert
Photographie par Jean Ruaud

(…) Après avoir cité Perec, Certeau, Réda, Sinclair, l’essai de Coverley se termine sur la côte Ouest, dans les romans de J.G. Ballard — Crash notamment. Cités entourées de périphériques, d’échangeurs autoroutiers où les personnages ne semblent pouvoir s’habituer aux changements brusques d’un urbanisme sauvage et bétonné. Il est certain que, dans une lignée généalogique, l’on pense à une forme de dérive qui lierait Defoe à Ballard, et en ce sens, l’exercice proposé est pertinent. (…) une bonne introduction (…).

Artpress

Richement illustré, le livre propose une lecture ludique en imemrsion dans l’univers urbain des psychogéographes. (…) Ce livre original de Merlin Coverley est fait pour tous ceux qui aiment s’adonenr à la flânerie et prendre leur temps au milieu du stress ambiant de nos grandes villes.

Carto

(…) Cette excellence introduction à l’univers psychogéographe (que l’on peut compléter en lisant les auteurs cités ou en utilisant l’abondante sitographie en fin d’ouvrage) a été habilement complétée par l’éditeur, qui convoque ainsi Jacques Réda (lisez Les ruines de Paris ! Au moins !), Philippe Vasset (dont il faut lire la trop courte exploration urbaine, Le livre blanc, terrible négatif de la banlieue parisienne), Fritz Leiber, John Brunner… enrichissant ainsi la partie moderne de l’ouvrage et l’ouvrant à la SF et à la BD (…). Un livre tout simplement indispensable, doublé, je me répète, d’un très bel objet !

De Litteris

Un livre très étonnant du libraire et éditeur anglais Merlin Coverley (…) ce livre a l’immense intérêt de nous faire l’histoire précise, argumentée, avec beaucoup de citations, de cette tradition (…) l’intérêt c’est justement de montrer combien l’errance urbaine, la réinvention de la ville par l’imagination, fini par créer un nouvel esprit des lieux, une nouvelle perspicacité théorique sur la question de la ville.

France Culture

(…) on ne peut s’empêcher d’interroger nos propres pratiques, notre rapport à la ville, car il reste possible (la section du livre sur les psychogéographes actuels nous le rappelle), ici et maintenant, d’expérimenter la dérive, de jouer dans le labyrinthe ; cet essai en constitue une superbe invitation, et ce malgré l’uniformisation des lieux urbains (le syndrome Tativille), la vidéo-surveillance et l’hostilité grandissante envers le piéton. Oui, la psychogéographie, en tant qu’elle implique une pratique et qu’elle réintroduit mystère, gratuité, jeu, merveilleux quotidien dans le rapport à la ville, est un antidote puissant à la banalisation, à l’ennui, au temps pesant, à la laideur de l’hégémonie du commerce, à tout ce cortège de passions tristes qu’on voudrait à la fois nous imposer et nous rendre désirables ! Par son travail de passeur, de pédagogue de l’enthousiasme, Coverley milite donc pour un autre rapport au lieu que celui qui nous est promis par les avancées de la marchandisation du monde, de l’équivalence généralisée, et dont la publicité évoquée plus haut donne un avant-goût malsain. Psychogeography est, en définitive, une excellente introduction à la psychogéographie… mais c’est aussi et surtout un livre de passion et de parti pris, c’est pourquoi j’en recommande vivement la lecture !

La Revue des ressources

(…) Ce livre illustré à plaisir propose une frise chronologique qui fait pointer la notion du côté de William Blake et de Thomas de Quincey, de Charles Baudelaire et de Walter Benjamin. La marche sans but en zone urbaine, là où la grâce ne lance presque jamais d’appels, se découvre des guides qui se nomment Arthur Machen, Jacques Yonnet, Robert Giraud ou André Hardellet. La psychogéographie dévoile ses initiateurs munis de leurs propres passions, également de théories disons légères (ce qui n’est pas péjoratif ; un dériveur digne de ce nom refuse le fardeau des mots et des choses). Il va.

C’est donc un formidable monument à la dérive que ce livre qui mène à Londres (dans les pas de Robert Louis Stevenson et de Iain Sinclair (lequel tient William Blake pour «le parrain de la psychogéographie»), et bien sûr à Paris en suivant, par exemple, Joris-Karl Huysmans, André Breton ou Louis Aragon.

Les angles s’ouvrent. La psychogéographie s’enrichit d’une foule de contributeurs qui avancent seuls, jamais en foule. Il est bien sûr question de Villon, de Fargue, de Mercier, de Mac Orlan, de Carco et de Jean-Paul Clébert qui explora la ville désargentée. Car l’or du dériveur est immatériel comme le temps qui s’enfuit, comme la rencontre qui ne dure pas, sauf à s’officialiser dans l’ennui. (…)

Guy Darol

1. Extrait de «Psychogéographie !»
par Merlin Coverley & André-François Ruaud
Télécharger gratuitement le fichier PDF (0,00 Mio)
Tous droits réservés, 2011, Merlin Coverley & André-François Ruaud / les moutons électriques, éditeur

Le paiement par chèque est bien entendu possible, à l'ordre des Moutons électriques (13 impasse Pierre-Melin 33800 Bordeaux).

La version papier de ce titre est disponible au prix de 21,30 € par paiement électronique.

La version ePub de ce titre est disponible au prix de 7,99 € par paiement électronique. Le fichier vous sera expédié par retour de courrier électronique.

 

La version PDF de ce titre n'est pas disponible.

Il n'y aucune souscription ouverte pour ce titre.

Il n'y a aucune formule d'abonnement disponible pour ce titre.

Conditions générales de ventes

Les présentes conditions générales de vente s’appliquent aux ventes de livres proposés par les moutons électriques, éditeur SÀRL, conclues par le biais du site accessible à l’adresse URL : http://www.moutons-electriques.fr.

  1. Les livres sont vendus dans le respect de la réglementation applicable en France sur le prix unique du livre : loi № 81-766 du 10 août 1981.
  2. Les prix de nos livres sont indiqués sur notre site en euros et toutes taxes comprises. Conformément à la loi encadrant la vente à distance de livres, qui précise que le montant des frais de port pourra être établi librement par le détaillant mais ne pourra pas être équivalent à zéro, et suite à l’augmentation considérable des tarifs postaux au 1er janvier 2015 ainsi qu’aux restrictions maintenant imposées quant à l’épaisseur des courriers autorisés, nous avons établi une grille de frais de port, allant d’un montant de 1 centime pour les petites sommes à 8 euros pour les sommes importantes, avec des paliers à 2, 4 et 6 euros de participation aux frais de port. En cas de rejet postal (défaut d’accès ou d’adressage, colis non réclamé), la société décline toute responsabilité et une éventuelle réexpédition sera à la charge du client. Pour une expédition avec suivi (colissimo ou recommandé), nous contacter directement car en ce cas le port doit être réglé entièrement par le client demandeur. Pour l’outre-mer, nous consulter.
  3. En cas de modification du prix de vente public, que la société se réserve à tout moment et sans préavis, les livres seront facturés au tarif en vigueur au moment de l’enregistrement de la commande. Toute commande payée est ferme et définitive.
  4. Les livres, dans leur version papier, seront livrés à l’adresse de livraison indiquée lors de la commande, par la Poste, en tarif lettre verte en-dessous de 3 cm d’épaisseur, en tarif colissimo au-dessus de 3 cm d’épaisseur (pour l’étranger, en tarif livres et brochures). Les ouvrages proposés sous forme de fichier électronique (EPUB) seront envoyés à l’adresse mail de contact fournie lors de la commande et après réception du paiement. En cas de non réception d’un EPUB prière de vérifier dans vos dossiers d’indésirables avant toute réclamation.
  5. En vertu de la loi française sur le prix unique du livre (loi № 81-766 du 10 août 1981), les abonnements à tous les périodiques ne concernent que les numéros, volumes ou tomes qui ne sont pas encore parus à la date de souscription. Un abonnement ne peut pas être rétroactif.
  6. Dans le cas des souscriptions, les ouvrages sont expédiés dans la semaine de parution officielle chez le distributeur (date de sortie librairies).