Les fées existent, bien sûr, et elles sont de retour !

Les fées ont cessé de se cacher des hommes : elles sont revenues et bon an mal an l’univers de la Faerie s’est intégré à la société technologique. Depuis les premiers contacts d’enfants-fae avec la civilisation de l’automobile jusqu’aux premiers voyages spatiaux, ce livre conte l’histoire d’une évolution différente de notre monde.

L’auteur, Sara Doke, vit à Bruxelles et est traductrice. La poésie puissante de son inspiration, l’originalité de sa vision d’un monde soudain enrichi des faes, sont saisissantes.

Avec des documents, des fiches couleur sur les 88 principales faes et de nombreuses illustrations, par Bigot, Booth, Calvo, Cardinet, Caza, Ellyum, Fructus, Gestin, Jozelon, Larme, Malvesin, Mandy, Muylle, Nuncq, Tag, Verbooren, Zandr et Zariel.

Le retour des fées, dans un livre d’exception.

Diaporama

  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie

Ouvrages associés

couverture
Le Dico féerique, tome 1
couverture
Le Dico féerique, tome 2
couverture
Le Dico féerique, tome 3
couverture
Le Dico des créatures oubliées
Pas de sommaire détaillé disponible
Iconographie
Couverture par Melchior Ascaride

(…) Sara Doke en profite aussi pour jouer avec la langue, sur tous les tons et tous les registres. Sa plume est teintée tantôt d’une douce mélancolie, tantôt d’une violence insoupçonnée mais c’est surtout l’humour et l’ironie qui l’emportent.

La seconde partie de l’ouvrage est une mini-encyclopédie composée de fiches portant sur les différents types de faes qu’elles soient domestiques, minérales ou aquatiques. Des illustrations viennent embellir les descriptions. Juste pour cette partie, l’ouvrage vaut le coup d’œil.

Si Techno Faerie est une œuvre déroutante, elle n’en est pas moins intéressante. Sara Doke fait preuve d’une très grande originalité en nous proposant un ouvrage qui sort des sentiers battus. Une découverte à faire!

Carolivre

(…) On découvre avec émerveillement les joies intrigantes de l’informagie, le doux travail d’une arbrière effectuant la poétique transplantation de son protégé, ou enfin le voyage intergalactique d’Arthur Passeur à bord de son vaisseau spatial enchanté par les faes, tout en rêvassant sur un monde où celles-ci pourraient nous protéger de nos propres erreurs… Qui sait ?

Cri du troll

(…) Un très bel ouvrage tant sur le fond que sur la forme, que je conseillerais plutôt à des adultes qu’à de trop jeunes enfants compte tenu du contenu et du niveau de langue – ce n’est pas précisément un livre jeunesse – et qui je pense plaira particulièrement aux lecteurs intéressés par les sujets de société (et la science-fiction d’anticipation telle qu’elle se définit ; on est parfois très proche d’Asimov ici) autant que par la mythologie féerique. (…)

La Croisée des chemins

(…) J’ai beaucoup aimé le mélange de fantasy avec le Petit Peuple et ses pouvoirs, de steampunk avec ce côté très « techno » (les machines, les véhicules…) et aussi le côté futuriste improbable : les humains et les faes s’en vont à la rencontre des premiers extra-terrestres. De même que par le biais de cette histoire du monde, l’auteure en profite pour véhiculer des messages très positifs de prise de conscience sur notre environnement, des dangers auxquels on l’expose et de la nécessité de changer nos comportements pour préserver l’avenir de la planète. (…)

Les étagères de Pitiponks

Techno faerie est un livre objet magnifique. Décomposé en chapitres, il propose un assemblage de nouvelles, d’extraits de journaux intimes, d’interviews, d’articles de presse et dessine ainsi un panorama extraordinaire du retour des faes dans la civilisation humaine. (…) Techno faerie est un livre objet magnifique. Décomposé en chapitres, il propose un assemblage de nouvelles, d’extraits de journaux intimes, d’interviews, d’articles de presse et dessine ainsi un panorama extraordinaire du retour des faes dans la civilisation humaine. (…)

Les pipelettes en parlent

(…) J’ai énormément apprécié le côté engagé du récit. Sara Doke offre des questions sur l’écologie bien sur, ce qui revient régulièrement, mais aussi sur la différence et la rencontre de l’autre. Un texte qui montre que la rencontre de l’autre, si elle ne se fait pas sans mal, offre au final bien plus que ce que l’on pouvait espérer. (…)

Naufragés volontaires

(…) À travers une série d’histoires courtes qui mise bout à bout bâtissent un univers cohérent, Sara Doke narre la rencontre entre le petit peuple et les hommes, dans une fantasy où se mêle dystopie, utopie, science-fiction, space opera… La richesse ne s’arrête pas aux thèmes abordés, on le trouve aussi dans la forme prise par chacun des récits, le monologue, la lettre, les extraits d’article de journaux ou de journal intime. Le livre est à l’image des faes facétieuses qui habitent le récit, toujours imprévisible et fourmillant de vie. (…) la plume de Sara Doke est un véritable enchantement et offre une lecture très agréable.

SyFantasy

On connaît le mot célèbre attribué à Max Weber : « La mission de la science est de désenchanter le monde. » Une vérité qui expliquerait la disparition des fées à l’avènement de l’ère industrielle. Mais il s’en trouve pour souligner là une erreur de traduction : dans la pensée du sociologue allemand, c’est bel et bien « La mission de la science est de désensorceler le monde » qu’il fallait comprendre – ce qui n’est pas tout à fait pareil. Et si la vérité se situait entre les deux ? Et si l’ère industrielle n’avait repoussé les faes dans les profondeurs de l’inconscient collectif et dans le Sidhe, le fameux « pays sous la colline », que le temps pour la science de trouver ses marques, de devenir plus douce, plus discrète, plus acceptable ? Telle est l’hypothèse que fait Sara Doke : dans un monde où les technologies deviennent microscopiques, presque invisibles, c’est un nouvel espace de liberté qui s’ouvre pour les faes. (…) un mélange de rêve, d’idéalisme et de poésie qui refuse de prendre en compte la simple logique, l’âpreté de la « vraie vie », la constance avec laquelle les projets, les aspirations, les idéaux viennent se fracasser contre le mur du réel. Tout ceci vient par moments mettre à mal la fameuse « suspension d’incrédulité » – mais gardons à l’esprit que nous sommes dans un conte de fées. La tentative est belle et cela fait du bien d’y croire, ne serait-ce qu’un instant. Car le projet de l’auteur n’est, ni plus ni moins, que de réenchanter l’avenir. Avec « Techno Faerie », Sara Doke réenchante un futur mis à mal par les utopies qui déchantent, les tableaux noirs de la science-fiction, les post-apocalypses ténébreuses et les mille et une fins du monde. (…)

Yozone

Le paiement par chèque est bien entendu possible, à l'ordre des Moutons électriques (13 impasse Pierre-Melin 33800 Bordeaux).

La version papier de ce titre est disponible au prix de 21,00 € par paiement électronique.

La version ePub de ce titre n'est pas disponible.

 

La version PDF de ce titre n'est pas disponible.

Il n'y aucune souscription ouverte pour ce titre.

Il n'y a aucune formule d'abonnement disponible pour ce titre.

Conditions générales de ventes

Les présentes conditions générales de vente s’appliquent aux ventes de livres proposés par les moutons électriques, éditeur SÀRL, conclues par le biais du site accessible à l’adresse URL : http://www.moutons-electriques.fr.

  1. Les livres sont vendus dans le respect de la réglementation applicable en France sur le prix unique du livre : loi № 81-766 du 10 août 1981.
  2. Les prix de nos livres sont indiqués sur notre site en euros et toutes taxes comprises. Conformément à la loi encadrant la vente à distance de livres, qui précise que le montant des frais de port pourra être établi librement par le détaillant mais ne pourra pas être équivalent à zéro, et suite à l’augmentation considérable des tarifs postaux au 1er janvier 2015 ainsi qu’aux restrictions maintenant imposées quant à l’épaisseur des courriers autorisés, nous avons établi une grille de frais de port, allant d’un montant de 1 centime pour les petites sommes à 8 euros pour les sommes importantes, avec des paliers à 2, 4 et 6 euros de participation aux frais de port. En cas de rejet postal (défaut d’accès ou d’adressage, colis non réclamé), la société décline toute responsabilité et une éventuelle réexpédition sera à la charge du client. Pour une expédition avec suivi (colissimo ou recommandé), nous contacter directement car en ce cas le port doit être réglé entièrement par le client demandeur. Pour l’outre-mer, nous consulter.
  3. En cas de modification du prix de vente public, que la société se réserve à tout moment et sans préavis, les livres seront facturés au tarif en vigueur au moment de l’enregistrement de la commande. Toute commande payée est ferme et définitive.
  4. Les livres, dans leur version papier, seront livrés à l’adresse de livraison indiquée lors de la commande, par la Poste, en tarif lettre verte en-dessous de 3 cm d’épaisseur, en tarif colissimo au-dessus de 3 cm d’épaisseur (pour l’étranger, en tarif livres et brochures). Les ouvrages proposés sous forme de fichier électronique (EPUB) seront envoyés à l’adresse mail de contact fournie lors de la commande et après réception du paiement. En cas de non réception d’un EPUB prière de vérifier dans vos dossiers d’indésirables avant toute réclamation.
  5. En vertu de la loi française sur le prix unique du livre (loi № 81-766 du 10 août 1981), les abonnements à tous les périodiques ne concernent que les numéros, volumes ou tomes qui ne sont pas encore parus à la date de souscription. Un abonnement ne peut pas être rétroactif.
  6. Dans le cas des souscriptions, les ouvrages sont expédiés dans la semaine de parution officielle chez le distributeur (date de sortie librairies).