Bannière

Le Grand hôtel Babylon

Arnold Bennett

Traduit par Lise Capitan

La fille du magnat américain Theodore Racksole veut un steak et une bière, mais un palace d’un si haut standing que le Grand hôtel Babylon ne saurait s’abaisser à des mets aussi vulgaires. Qu’à cela ne tienne : Racksole rachète donc l’hôtel.

Mais le milliardaire ne s’attendait pas à ce que la gestion hôtelière soit semée de tant d’embûches : la réceptionniste disparaît, le maître d’hôtel démissionne, un jeune diplomate est trouvé mort et son corps est subtilisé. Et que devient donc le prince Eugène, qui devait descendre au Grand hôtel Babylon et dont personne n’a de nouvelles ? Les énigmes s’accumulent et des machinations internationales semblent s’ourdir dans les corridors chics du palace.

Romancier à succès et journaliste, Arnold Bennett (1867-1931) fut en son temps l’un des auteurs les plus adulés d’Angleterre. Son chef-d’œuvre de 1902, Le Grand hôtel Babylon, véritable classique des lettres britanniques, n’avait jamais fait l’objet d’une traduction française, un scandale aujourd’hui enfin réparé. En prime nous lui avons ajouté une nouvelle policière située dans le même palace, rarement rééditée en langue originale.

Diaporama

  • Le Grand hôtel Babylon
  • Le Grand hôtel Babylon
  • Le Grand hôtel Babylon
  • Le Grand hôtel Babylon
  • Le Grand hôtel Babylon
  • Le Grand hôtel Babylon
  • Le Grand hôtel Babylon
  • Le Grand hôtel Babylon