Allison

Laurent Queyssi

Couverture par Greg Vezon

1993 : l’année du bac pour Allison, qui attend le jour où elle pourra quitter sa petite ville terne. Heureusement, il y a la musique. Le groupe dans lequel elle joue de la basse, Sugarmaim, mais aussi tous ceux qu’elle écoute : Pixies, Ride, Sonic Youth, Slowdive ou Pavement.

Puis il y a celui qui l’a fait littéralement planer, un matin d’hiver froid : My Bloody Valentine. En écoutant « Loveless », walkman sur les oreilles, la jeune fille décolle. Littéralement. Ses pieds ne touchent plus le sol. Elle lévite. Quand l’expérience se répète, Allison commence à s’inquiéter. Pourquoi est-elle ainsi transportée par la musique ? Est-elle malade ? A-t-elle hérité d’un étrange pouvoir que possédait son père, disparu quand elle était enfant ? Pour le découvrir,elle va devoir se perdre dans une salle de concert anglaise, à la recherche d’un auteur dont le personnage principal est atteint du même syndrome. Se perdre… et se retrouver ?

Comédie douce-amère sur l’adolescence, les origines et le passage à l’âge adulte, avec la musique des années 90 en fond sonore, Allison remixe L’Attrape-cœur avec John Hugues. Une histoire d’amour et de connaissance de soi hantée par la voix rauque de Kurt Cobain.

Diaporama

  • Allison
  • Allison
  • Allison
  • Allison
  • Allison
  • Allison
  • Allison
  • Allison