Véridienne

Récits du Demi-Loup, 1

« la bibliothèque voltaïque »

Chloé Chevalier

Au bord de l’implosion, le royaume du Demi-Loup oscille dangereusement entre l’épidémie foudroyante qui le ravage, la Preste Mort, les prémisses d’une guerre civile, et l’apparente indifférence de son roi.

Les princesses Malvane et Calvina, insouciantes des menaces qui pèsent sur le monde qui les entoure, grandissent dans la plus complète indolence auprès de leurs Suivantes. Nées un jour plus tard que les futures souveraines auxquelles une règle stricte les attache pour leur existence entière, les Suivantes auraient dû être deux. Elles sont trois. Et que songer de la réapparition inopinée du prince héritier, Aldemor, qu’une guerre lointaine avait emporté bien des années auparavant ? Avec lui, une effroyable réalité rattrape le château de Véridienne, et le temps arrive, pour les Suivantes et leurs princesses, d’apprendre quels devoirs sont les leurs.

Diaporama

  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie
  • Photographie

Ouvrages associés

couverture
Les Terres de l’Est
Récits du Demi-Loup, 2
couverture
Or et nuit
couverture
Shakti
Les Sentiers des Astres, 2
couverture
Gagner la guerre
Récits du vieux royaume, 2
Pas de sommaire détaillé disponible
Iconographie
Couverture par Melchior Ascaride

(…) La subtilité et le côté psychologique du lien qui unit les personnages sont sans doute ce qu’il faut retenir du livre (…)

Acheron webzine

Le pouvoir est au coeur de bien des livres, et peu importe le genre littéraire auxquels ils appartiennent. En fantasy, c’est une des problématiques majeures qu’on rencontre le plus souvent : comment prendre le pouvoir et l’exercer. Voici un premier roman qui annonce un cycle (a priori une pentalogie) autour d’un royaume en décrépitude qui va devoir se relever sous peine de probablement disparaître (en tout cas, je vois les choses ainsi, mais je peux me tromper). Dans ce cadre, le pouvoir et son exercice tiennent une place importante, mais la façon d’aborder ces questions est assez originale, à travers des princesses et leurs suivantes. «Véridienne», de Chloé Chevalier (aux Moutons Electriques), est le premier volet des «Récits du Demi-Loup» et c’est un lancement prometteur pour ce qui viendra par la suite. Avec un univers, en particulier sur le plan géopolitique, qui réserve bien des surprises… (…)

Appuyez sur la touche lecture

(…) Les pages se tournent donc sans problème et avec beaucoup d’intérêt. C’est fluide, imagé, riche et percutant. (…) Sous des airs assez classiques, Chloé Chevalier réussit le pari de l’originalité et nous entraîne auprès de personnages passionnants et d’intrigues pas si puériles que ça. Je serai bien évidemment au rendez-vous pour le tome suivant !

Bazar de la littérature

(…) Puisqu’il marque le commencement d’un cycle, ce premier tome fait évidemment essentiellement office de présentation : l’intrigue se met doucement en branle et les personnages ne sont pas encore confrontés à des situations véritablement tragiques (quoique…). Cela permet à l’auteur de se focaliser avant tout sur le développement de la psychologie de ses protagonistes qui, pour la plupart, nous relatent ces événements plusieurs années après les faits et portent donc sur leur comportement un regard plus avisé et surtout plus critique. L’alternance de points de vue est (comme souvent) appréciable, même si l’auteur n’oublie habilement pas d’entretenir la frustration de son lecteur en ne nous dévoilant jamais les faits du point de vue des deux princesses dont les pensées nous demeurent donc un mystère. L’univers, tout juste esquissé, est lui aussi convainquant. Si on pourrait regretter l’absence d’une carte, les explications fournies par l’auteur nous permettent malgré tout de nous faire notre propre idée de la géographie du Demi-Loup et des territoires adjacents. Le principal attrait de l’ouvrage en matière de construction d’univers réside toutefois dans l’histoire et les traditions du royaume du Demi-Loup que les personnages nous dévoilent peu à peu. Le style de l’auteur est quant à lui particulièrement agréable, à la fois fluide et évocateur (la narration par le prince Aldémor de son expérience dans les marécages des terres de l’Est est notamment très saisissante). Après Stefan Platteau dont le premier roman édité l’an passé avait été un vrai coup de cœur, les éditions Les Moutons électriques sont parvenus à débusquer une nouvelle petite pépite de fantasy francophone. Chloé Chevalier s’en sort remarquablement pour un premier essai, et c’est avec beaucoup d’impatience que j’attends de découvrir ce qu’elle nous a concocté pour la suite.

Bibliocosme

(…) J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce premier tome de cette série qui, certes, se révèle un tome d’introduction, mais évite de se perdre nous proposant ainsi de lier son intrigue à l’évolution des personnages, passant de l’enfance à l’âge adulte avec tout ce que cela occasionne. L’auteur offre ainsi une intrigue « humaine » qui se révèle efficace et entrainante, le tout sur un rythme posé, lent. L’univers développé ne manque pas d’attrait, avec une politique décadente et surtout des coutumes vraiment intéressantes et originales comme cette idée de Suivant(e)s qui offre une complexité supplémentaire aux jeux de pouvoirs. Les personnages sont l’un des points forts du récit, se révélant complexes, humains, entraînants et captivants que ce soit les personnages principaux comme secondaires. (…)

Blog-O-Livre

(…) Un roman qui se dévore, des héros qui vous hantent. Non pas qu’ils soient beaux, ténébreux ou courageux, non ce serait plutôt tout le contraire. Du coup ils sont incroyablement attachants, poignants et on les suit avec un intérêt qui ne faiblit jamais. Les pages tournent toutes seules, les destins se mêlent, s’entremêlent, les intrigues se tissent, c’est un piège à lecteurs. Franchement, n’attendez pas, foncez ! Il me tarde déjà d’avoir la suite entre les mains !

Bookenstock

Un roman de fantasy immersif et original (…) Si je devais choisir un seul mot pour caractériser ce roman ce serait «prenant». Je trouve que cette fantasy est totalement réussite puisque ce que je cherche dans ce genre de lecture c’est l’évasion. J’aime me sentir dans un univers différent du mien et ici ça fonctionne à merveille. La géographie est complexe comme dans un réel environnement, l’Histoire du royaume aussi. L’univers est très travaillé et ça se ressent. Le tout est crédible et nous permet d’autant plus facilement de plonger dans cette univers où il est difficile d’en sortir. Le spectre de personnages est très féminin avec ces cinq héroïnes plus insupportables et plus attachantes les unes que les autres. Mais c’est à nouveau leur caractère si travaillé et si humain qui les rend tout à fait vivantes et j’ai adoré pouvoir les suivre. Certes, leurs querelles sont parfois très caractéristiques des chamailleries entre adolescentes mais finalement dans ce monde là ça passe à merveille. Si elles avaient été dans un univers contemporain, j’aurai eu vraiment du mal à apprécier. Mais là, clairement, c’est un régal. Et puis plus les jeunes femmes grandissent plus les problématiques sont différentes et c’est un réel plaisir de pouvoir toutes les suivre. À cela est mêlée également une intrigue politique et militaire grâce à la narration d’Aldemor. De plus, l’histoire possède de très nombreux rebondissements et quantité de révélations tout au long du livre. On ne s’ennuie clairement jamais et jusqu’à la fin l’auteure va jouer avec nos émotions. Puisque je dois vous le dire, la fin finit en cliffhanger, où le roi et la reine de Véridienne sont sur le point de révéler une information cruciale pour l’histoire… mais dont on ne sait rien à la fin de ce premier tome. (…)

Croque les mots

(…) Le tome 2 est attendu avec impatience, maintenant que chacun des personnages a grandi, que sa personnalité a été définie, et que nous avons enfin le contexte de leurs relations. Nous sommes plus proches des Neufs princes d’Ambre que de Games of Thrones dans cette mise en place lente d’une histoire dans laquelle nos héroïnes ne se rendent pas du tout compte du monde qui les entoure et des enjeux de leur existence. (…)

Dailymars

(…) C’est un roman choral, mais qui ne se contente pas d’alterner les points de vue. Certes, on passe d’un personnage à un autre, mais toujours par le biais d’un écrit – un point intéressant, quand on pense que la lecture et l’écriture sont des compétences extrêmement rares dans le Demi-Loup et qui ont donné lieu à des méthodes parallèles parmi le peuple ! D’un chapitre l’autre, on lit donc les journaux intimes des personnages, entrecoupés de correspondances, rapports et autres messages qui viennent enrichir ces différents angles de vue. Autre point très original : jamais nous ne connaissons les points de vue intimes des princesses en titre. En effet, on suit les journaux de Nersès, Cathelle et Lufthilde, les trois suivantes, ainsi que celui du prince Aldemor, astucieusement signalés par un système de blasons en tête de chapitre – qui pallient l’uniformité des récits, les voix étant assez similaires. Ce système laisse libre champ à chacun pour interpréter (ou surinterpréter !) les paroles et réactions des autres, et chacun s’en donne à cœur joie ! (…)

Encres & Calames

(…) L’auteur a eu le génie de nous donner le point de vue des Suivants et Suivantes ce qui nous donnent vraiment l’illusion d’être avec eux et voir l’évolution de ces personnages. De plus, son roman mélangeant plusieurs points de vue, il est complété par échanges de courrier, missives…. (…) Nous passons de l’insouciance de la jeunesse à la réalité du monde adulte bref tous les ingrédients sont là pour passer un excellent moment ! Et ne vous laissez pas avoir, ce n’est pas parce que les filles sont les héroïnes de ce roman, que le le livre leur est destiné au contraire Messieurs vous trouverez autant de plaisir à le lire !!

Illusion Chronicles

(…) C’est un roman entreprenant qui, bien que les personnages paraissent insouciants, offre une véritable base historique et politique. Je veux dire par là que nous plongeons aussi bien dans l’intrigue de cours qui est le « théâtre » des personnages que dans les sous-sols d’une intrigue bien plus vieille et mystérieuse… (…) Véridienne est le renouveau de la fantasy française, c’est indéniable. Dans une approche très psychologique des relations entre personnes et sous fond d’intrigues politiques dans un royaume à la tradition très marquée, Chloé Chevalier s’impose ! Et j’espère qu’il faudra compter sur cette jeune auteure encore longtemps. Embarquez-vous pour le Demi-Loup avec un billet sans retour !

Imaginaire de Supy

(…) Autre surprise majeure de ce récit, sa propension à rester presque exclusivement féminin. Si l’on met de côté Aldemor (et encore), l’intrigue de Véridienne est une affaire de filles puis de femmes. En évitant quasiment tous les clichés, Chloé Chevalier saisit cette vérité communément admise que derrière chaque grand homme se cache une grande femme. Il suffit de voir l’influence qu’acquéront Lufthilde ou Cathelle sur leur conquête respective. Mieux encore, elle offre un panel de destinées où chacune des figures féminines du récit trouve sa place. De l’épouse rongée par le temps à la féministe convaincue. Si Aldemor donne une touche masculine plus tardive à l’aventure, il ne démérite pas non plus. Son cynisme, son caractère tragique et finalement sa lucidité en font un personnage délectable. Reste alors un dernier compliment à adresser à Véridienne, celui de choisir de centrer son intrigue sur un royaume qui se désagrège et qui semble, franchement, minuscule sur l’échiquier politique à l’arrivée. Oubliez les vastes empires et les conquérants inébranlables, les Récits du Demi-Loup s’attache à décrire le grandeur funeste d’un royaume qui n’en finit pas de tomber, l’arrivée d’une épidémie n’étant certainement qu’un des nombreux clous enfoncés dans le cercueil du Demi-Loup. Du coup, tout semble plus intime, plus resserré et finalement plus authentique. Un élément ô combien capital qui permet allègrement à Chloé Chevalier de se passer des poncifs habituels du genre. N’espérez pas trouver de dragons ou de magiciens dans Véridienne. Le ballet des relations humains suffisant largement à le rendre épique à sa façon. (…)

Just A Word

(…) Sur un concept original et simple à comprendre, Chloé Chevalier nous entraîne dans un univers médiéval. D’insouciance à la prise de conscience des enjeux politiques, Véridienne porte son lecteur dans les intrigues de la cour royale et au milieu des champs de guerre et ce à travers le regard de 4 narrateurs. Chloé Chevalier signe chez les Moutons Electriques son premier roman qui j’espère trouvera un large public! (…)

Le blog de Ptitelfe

(…) Même si le rythme est lent, ce qui peut déplaire à certains, la qualité de la mise en place de l’intrigue et la richesse des personnages en font, selon moi, un premier roman prometteur, qui pourrait donner naissance à une excellente saga. J’ai apprécié retrouver un petit côté propre aux romans de Robin Hobb dans ce tome (…)

Lectures trollesques

(…) En premier lieu, ce qui m’a attiré c’est la couverture et le format assez reconnaissable des livres des Moutons électriques. Quand on regarde de près le château, j’avoue que c’est un peu trop stylisé pour moi. Mais par contre, quand on regarde l’ensemble de la couverture et bien j’aime beaucoup. Les couleurs fonctionne bien, on voit bien que c’est un château, la police d’écriture est top. Ça me plait. Et puis comme à chaque fois, Les moutons électriques proposent un très bel objet livre. J’aime beaucoup la 4ème de couverture, les rabats avec les blasons, … En fait, c’est pas compliqué : tout me plait lol Pour en venir à l’histoire, comme vous l’aurez compris avec le petit logo avec le cœur, ce livre est un coup de cœur. (…) Je n’ai pas vu passer ma lecture. Le style de Chloé Chevalier m’a tout de suite embarqué dans l’histoire et j’ai vécu les choses au côté des princesses et des suivantes. J’ai beaucoup aimé les petits « logo » qui représentent chacun des 4 personnages que nous suivons. Ça aide bien pour voir le changement de point de vue. C’est très bien écrit, c’est fluide, agréable, prenant. (…)

Les éphémères gourmandises de Lilou

(…) Un univers très réussi, basé sur le principe des Suivantes, une intrigue qui s’approfondit et s’obscurcit au fil des pages pour notre plus grand plaisir… avec un suspense qui finit bel et bien par se mettre en place pour nous laisser impatient quant à la suite de ces récits du Demi-Loup. Vivement!

Les étagères de Pitiponks

Quel bonheur de plonger dans un bon roman de fantasy ! Tous les ingrédients d’une bonne saga sont présents. Le dosage est précis, la psychologie des personnages sonde les profondeurs, et le suspens est haletant. Une vraie découverte, un vrai coup de cœur. On ne citera pas les grands maîtres du genre mais ils ne rougiraient pas de la comparaison. Un véritable bonheur on vous dit !

Librairie Georges, Talence

(…) Il ne s’agit pas que de princesses et de leur vie dorée ; c’est un univers bien plus profond que propose Chloé Chevalier. Soyez rassurés : ce cycle est ambitieux, vivant et à gros potentiel. (…)

Livrement

(…) Si l’ensemble de la rentrée littéraire des Indés est à l’image de ce roman alors elle sera de grande qualité… (…)

Mythologica

(…) «Véridienne» est presque un huis clos tant la plupart de l’intrigue se passe entre les murs du château d’Aldemar. Pourtant, on perçoit la réalité, la difficulté et la douleur au loin au travers des courriers et autres témoignages. On vit également la tension politique au travers de la fuite des Eponas par Calvina et sa Suivante. On découvre la guerre en dehors du royaume au travers d’Aldemor, le prince héritier. Et plus on avance dans le récit, plus on voit que la vie des princesses et leurs suivantes s’insèrent dans un jeu plus large, que leurs actions ont des impacts entre les murs et ailleurs.

Chloé Chevalier nous offre un excellent premier tome avec «Véridienne». J’espère qu’elle arrivera à tenir la route sur plusieurs tomes avec ses «Récits du Demi-Loup». Son originalité de narration et la richesse de ses personnages féminins, comme masculins, font de ce livre un vrai plaisir de lecture, un roman quasi addictif. Un livre qui plaira sans aucun doute aux fans de Robin Hobb. Vivement la suite !

Naufragés volontaires

(…) Chloé Chevalier s’est lancée dans un difficile exercice d’écriture où les récits de Suivantes s’enchaînent, sans pour autant changer de chapitre. Ce changement de point de vue pourrait rendre confuse la narration et perdre le lecteur. Mais non ! Au contraire, cet enchaînement donne un rythme à l’histoire et nous immerge totalement dans le royaume de Demi-Loup. L’exercice était difficile mais l’auteur le maîtrise parfaitement. (…) Je dis OUI ! On continue se « suivre » ce quintet princesses-Suivantes dont les aventures promettent un tas de péripéties et de rebondissement. On n’en est qu’à 25% du premier tome d’un cycle ambitieux qui risque de se faire une jolie place dans la bibliothèque des fans de Robin Hobb et autre G.R.R. Martin.

Reading in Progress

(…) Le style de Chloé Chevalier est érudit sans être pompeux, le subjonctif ne lui fait pas peur et il y a une vraie richesse de langue qui est en parfaite harmonie avec l’histoire et son monde. De plus, on sent un vrai amour et une connaissance approfondie de l’époque médiévale. Son style sait être poétique dans les noms de son univers (l’ »Echo-du-Roi » par exemple) et c’est un atout dans un début de roman où, comme à chaque fois, une somme importante de noms et lieux sont mentionnés. On regrettera juste l’absence d’un Dramatis Personae en début d’oeuvre qui aurait clarifié un peu les choses (et qui renforce toujours l’aspect tragique d’un réci)t, surtout quand le nom de certains protagonistes ne varie que d’une seule lettre.

L’autre force de ce livre est que dans un style faussement « Il était une fois en ce beau royaume.. » où le narrateur utilise le discours indirect, présente le monde et commente l’histoire (« Mais les lois sont une chose et les usages une autre »), on tombe parfois dans une barbarie qui est d’autant plus déstabilisante, rappel jouissif que rien n’est acquis pour le lecteur et que tout peut basculer, dans ce tome ou par la suite.(…)

Rôliste TV

(…) Si l’action peut paraître reléguée au second plan au profit des états d’âme des différents narrateurs, le roman ne pâtit jamais d’un manque de rythme. L’histoire coule avec aisance et l’intrigue se montre si bien ficelée qu’il est impossible de poser le livre. Car, ici se trouve la véritable prouesse de Véridienne en plus d’offrir de beaux portraits féminins, l’aventure avance sans temps mort. Les éléments de la trame sont délivrés avec adresse ou chaque chapitre donne une nouvelle pièce de ce puzzle qui se dessine peu à peu. Chaque personnage emprunte sa propre trajectoire. De ligne en ligne, on suit leurs pensées, leurs errements, on les découvre dans leurs vérités.

Un moment d’évasion qui court sur trois cent quatre-vingts pages. Une aventure qui met en valeur la psychologie au profit de l’action sans jamais se montrer ennuyeuse. Pour son premier roman, Chloé Chevalier frappe fort. Véridienne offre tous les éléments d’un bon tome d’exposition : une intrigue pleine de promesses dont il nous tarde de connaître la suite. (…)

SyFantasy

Si les éditions des Moutons Électriques offrent l’une des plus belles plumes à la fantasy actuelle grâce notamment à Jean-Philippe Jaworski, elles n’oublient pas de trouver de nouvelles voix pour continuer à vivifier le genre. Pour son tout premier livre, Chloé Chevalier, qui officie aussi dans le cinéma comme scénariste, propose un roman subtil et bien construit, autour de personnages féminins passionnants. (…) Un moment d’évasion qui court sur trois cent quatre-vingts pages. Une aventure qui met en valeur la psychologie au profit de l’action sans jamais se montrer ennuyeuse. Pour son premier roman, Chloé Chevalier frappe fort. Véridienne offre tous les éléments d’un bon tome d’exposition : une intrigue pleine de promesses dont il nous tarde de connaître la suite.

SyFantasy

(…) Les narrateurs changent sans arrêt – narration classique, lettre, journal intime, peu importe – parfois subitement (au lecteur de deviner), sans que le roman ne perde pour autant de sa fluidité. Et ces sauts chronologiques, en revenant sur des épisodes à peine effleurés, ou qui soulevaient maintes questions, ravivent l’intérêt du lecteur. Le retour inattendu d’Aldemor, sa relation différée, fragmentée, sont particulièrement bienvenus. Un pari de narration complexe qui n’était pas gagné d’avance, mais qui est ici relevé haut la main.

Autre qualité, la manière dont est gérée la fin qui, on l’aura compris, est aussi une introduction. Dans la toute dernière partie, « Véridienne » reprend la densité qui lui faisait défaut. Il y a dans cette fin de ce roman, écrit par une main féminine pour un lectorat surtout féminin, un véritable talent pour rebattre les cartes, aboutir à des bouleversements inattendus, et terminer en donnant envie de lire la suite. (…)

Yozone

(…) De temps en temps, on peut lire des articles annonçant que la fantasy décline car ne se renouvelant pas. Avec «Véridienne», tome Un des «Récits du Demi-Loup» (Les Moutons électriques), Chloé Chevalier, jeune auteure dont c’est le premier roman, fait mentir ces oiseaux de mauvais augure et nous montre la vitalité et la créativité des nouveaux auteurs de fantasy français dont André-François Ruaud, en particulier, s’est fait le découvreur depuis quelques années. (…) Chloé Chevalier nous démontre avec brio qu’il n’est point besoin de magiciens, d’elfes ou de dragons pour écrire de la belle fantasy, des personnages humains complexes, avec leurs forces et leurs faiblesses, évoluant dans un pays dont manifestement l’auteure a conçu la structure politique, culturelle et géographique avec beaucoup de minutie, sont largement suffisants. Un très beau roman, à la lecture exigeante, dans lequel on se plonge avec passion et dont on ressort en attendant avec impatience la suite.

Jean-Luc Rivera

1. Lors chantèrent les bêtes (nouvelle gratuite)
par Chloé Chevalier
Télécharger gratuitement le fichier EPUB (0,63 Mio)
Tous droits réservés, 2015, Chloé Chevalier / les moutons électriques, éditeur
2. La Rentrée de la fantasy française (extraits et entretiens)
par Chloé Chevalier
Télécharger gratuitement le fichier EPUB (3,78 Mio)
Tous droits réservés, 2015, Chloé Chevalier / les moutons électriques, éditeur

Le paiement par chèque est bien entendu possible, à l'ordre des Moutons électriques (13 impasse Pierre-Melin 33800 Bordeaux).

La version papier de ce titre est disponible au prix de 19,90 € par paiement électronique.

La version ePub de ce titre est disponible au prix de 7,99 € par paiement électronique. Le fichier vous sera expédié par retour de courrier électronique.

 

La version PDF de ce titre n'est pas disponible.

Il n'y aucune souscription ouverte pour ce titre.

Il n'y a aucune formule d'abonnement disponible pour ce titre.

Conditions générales de ventes

Les présentes conditions générales de vente s’appliquent aux ventes de livres proposés par les moutons électriques, éditeur SÀRL, conclues par le biais du site accessible à l’adresse URL : http://www.moutons-electriques.fr.

  1. Les livres sont vendus dans le respect de la réglementation applicable en France sur le prix unique du livre : loi № 81-766 du 10 août 1981.
  2. Les prix de nos livres sont indiqués sur notre site en euros et toutes taxes comprises. Conformément à la loi encadrant la vente à distance de livres, qui précise que le montant des frais de port pourra être établi librement par le détaillant mais ne pourra pas être équivalent à zéro, et suite à l’augmentation considérable des tarifs postaux au 1er janvier 2015 ainsi qu’aux restrictions maintenant imposées quant à l’épaisseur des courriers autorisés, nous avons établi une grille de frais de port, allant d’un montant de 1 centime pour les petites sommes à 8 euros pour les sommes importantes, avec des paliers à 2, 4 et 6 euros de participation aux frais de port. En cas de rejet postal (défaut d’accès ou d’adressage, colis non réclamé), la société décline toute responsabilité et une éventuelle réexpédition sera à la charge du client. Pour une expédition avec suivi (colissimo ou recommandé), nous contacter directement car en ce cas le port doit être réglé entièrement par le client demandeur. Pour l’outre-mer, nous consulter.
  3. En cas de modification du prix de vente public, que la société se réserve à tout moment et sans préavis, les livres seront facturés au tarif en vigueur au moment de l’enregistrement de la commande. Toute commande payée est ferme et définitive.
  4. Les livres, dans leur version papier, seront livrés à l’adresse de livraison indiquée lors de la commande, par la Poste, en tarif lettre verte en-dessous de 3 cm d’épaisseur, en tarif colissimo au-dessus de 3 cm d’épaisseur (pour l’étranger, en tarif livres et brochures). Les ouvrages proposés sous forme de fichier électronique (EPUB) seront envoyés à l’adresse mail de contact fournie lors de la commande et après réception du paiement. En cas de non réception d’un EPUB prière de vérifier dans vos dossiers d’indésirables avant toute réclamation.
  5. En vertu de la loi française sur le prix unique du livre (loi № 81-766 du 10 août 1981), les abonnements à tous les périodiques ne concernent que les numéros, volumes ou tomes qui ne sont pas encore parus à la date de souscription. Un abonnement ne peut pas être rétroactif.
  6. Dans le cas des souscriptions, les ouvrages sont expédiés dans la semaine de parution officielle chez le distributeur (date de sortie librairies).